Salut les kiki! On revient sur un unboxing “normal”  de Disgaea 1 Complete – Rosen Queen’s Finest Edition sur  Nintendo Switch avec une fois de plus un article que j’aurais aimé plus court mais qui va être encore beaucoup trop long. A vos marques, prêt? Prinny!

En tant que grand amateur de retrogaming, il y a un style de jeu que j’appréciais tout particulièrement, j’ai nommé le Tactical RPG.
Il s’agit d’un genre de RPG dont les joutes se déroulent au tour par tour sur un plateau de plus ou moins grande taille, en équipe, dont les déplacement se font par nombre de case et les attaques sur un éventail de ces même cases plus ou moins important selon nos choix.

Pour les plus anciens on pensera notamment aux premiers Fire Emblem, Ogre Battle ou bien Shining Force resté confidentiels sur l’archipel pendant longtemps. Pour les autres, avec la Playstation, évidemment à Final Fantasy Tactics, excellent T-RPG; mais personnelement je me remémore surtout de Vandal Heart, grâce auquel j’ai réellement découvert le genre (surtout car enfin j’arrivais à suivre une histoire sans avoir à apprendre le Japonais).
Mais c’est surtout que ce jeu fut ma revanche; ma revanche envers Suikoden, que j’avais volontairement et malgré moi (?) loupé. Car Vandal Heart est sorti 1 ou 2 mois après l’opus des 108 étoiles, et ce coup ci je ne me suis pas fait prié… et pour le coup je ne le regrette pas!

Malheureusement j’estime que le genre est resté trop discret par chez nous et est resté un genre de niche pendant longtemps. Ce n’est qu’en 2003 que nait la série Disgaea, année à laquelle je n’ai pas joué aux jeux vidéo, donc cette série m’est resté longtemps inconnue.

Et quel bazar! Quand on ne suis pas, et sans internet, on ne peut pas se douter que Disgaea: Hour of Darkness sur PS2 est sorti aussi sur PSP sous le nom de Disgaea: Afternoon of Darkness et sur Nintendo DS avec le sobriquet simple Disgaea DS.
Car si la série principale se compte ensuite en numéros avec Disgaea 2, 3, 4 et 5, ça continu encore. Disgaea 3 sous titrés Absence of Justice sur PS3 sera Absence of Detention sur PSVita etc…
Il ne faut pas oublier les autres jeux liés directement ou indirectement à cet univers, comme Makaï Kingdom, Soul Nomad, Disgaea D2, La Pucelle… et les 2 opus centrés sur les Prinnies sortis sur PSP.

Bref en 15 ans, s’est étoffée un peu partout, dans un modèle certes parfois incohérent; un lore qu’on ne peut déplore car les jeux sont toujours resté de qualité fort heureusement. Et surtout, surtout, disponible sur le continent, et ça c’est cool Dood!

Et donc, rebelote, nous voilà en présence d’un Disgaea 1 Complete qui reprends en version HD, si vous avez suivi, Disgaea: Hour of Darkness. Et pour fêter cela, Nippon Ichi Software (NIS) nous propose en exclusivité sur son site une grosse édition limité nommé Disgaea 1 Complete – Rosen Queen’s Finest Edition. Noot noot! heu… Dood!

Jeu sorti le: 12 Octobre 2018
Sur: PlayStation 4/Nintendo Switch
Prix public: 89,99£
Disponibilité de cette version Switch: 
Exclu NIS: https://store.nisaeurope.com/collections/frontpage-clean/products/disgaea-1-complete-rosen-queens-finest-edition-nintendo-switch
Attention: Il reste moins de 5% de stocks disponibles donc ne trainez pas!

 

La boite

Le lot se présente sous forme de grosse boite façon coffre. Couleur marron, peu d’inscription, pas de relief et touché mat. Rien d’étonnant, du classique, l’ouverture est maintenu de façon magnétique.
L=24cm x l=15cm x H=18cm

 

 

 

Le déballage

De façon brute, si on sort la totalité du contenu, on trouve:
Le jeu version Physique
Un artbook
Des sous-bocks
Une peluche
Une boite blanche bien mystérieuse…

 

L’artbook

L’arbook possède 45 pages environ, il est doté d’une couverture vraiment méga rigide. Il est évidemment de très bonne facture et nous dévoile divers dessins de personnages principaux et secondaires ou bien encore des croquis de monstres.

 

 

 

 

Du texte vient agrémenter ces images, malheureusement en Anglais, mais ça reste un détail. Un bon petit bouquin interessant à parcourir.

Du texte vient agrémenter ces images, malheureusement en Anglais, mais ça reste un détail. Un bon petit bouquin interessant à parcourir.

 

La peluche

Alors ça je l’espérais, et autant dire que je ne suis pas déçu! Dans un emballage plastique estampillé Disgaea 1, une peluche Prinnies! Le format carré de l’objet donne un rendu à croquer, les couleurs sont parfaites, le touché trés doux et surtout elle est vraiment très très molle (Je parle bien de la peluche, je vous vois venir). De taille moyenne, elle mesure L=17cm x l=12cm x H=13cm environ.
Clairement j’adore, elle comblera avec douceur toutes mes nui… heu les nuits de mon fils, Dood!

 

 

 

 

Les dessous de verre

Je me suis posé la question au premier abord… c’est quoi? Et en ouvrant cette boite (joliment décorée au passage) de L=12cm x l=12cm x H=2,7cm je tombe sur… des sous-bocks. Assez perplexe au début, il faut avouer qu’ils sont d’une qualité rarement vu que tout bon cervalobélophile se doit d’avoir dans sa collection. D’un diamètre avoisinant les 10cm, ils sont réalisés dans une matière plastique ou silicone très épais. 3 dessous de verre sont présents, chacun d’une couleur différente et représentant, ça coule de source, des Prinnies.

 

 

On boit un coup, Dood?

On boit un coup, Dood?

 

 

La boite mystérieuse

Quelle tension! Qu'il y a t-il dans cette boite magique?

Quelle tension! Qu’il y a t-il dans cette boite magique?

 

Et bien pour commencer, ho joie, des pin’s! 9 pin’s différents! J’adore les pin’s, oui je l’ai déjà dit.
Ils représentent certains personnages du jeu, sont en relief et de très bonne taille, environ 3cm. Ça respire la qualité tout ça, et il y en a même un Prinnies! Dooooood!

 

 

Puis dans une enveloppe, voici le certificat d’authenticité du précieux… ok Dood.

 

Dans une pochette plastique ensuite, 2 posters (Je croyais qu’à la base il ne devait y avoir qu’un seul poster recto verso, donc bonne nouvelle) assez grands quand même, environ 60cm x 40cm

 

 

 

Enfin, goodies non négligeable, une OST au format CD qui comprend 12 pistes. A voir à l’écoute, comme d’habitude, mais cette édition commence à regorger de choses!

 

 

Le Jeu

Je fini par le jeu, car au début je ne comptais pas vraiment en parler, ce n’est qu’un jeu Switch après tout… et pourtant, il y a à dire!

 

Si la façade est assez lambda pour un Disgaea, le verso a déjà le mérite d'être full FR. C'est une bonne chose.

Si la façade est assez lambda pour un Disgaea, le verso a déjà le mérite d’être full FR. C’est une bonne chose.

Mais c’est à l’ouverture que le Kinder dévoile sa surprise: Une jaquette alternative!

 

 

Cette couverture est vraiment plus belle que l'originale, ça c'est sûr, néanmoins ça m'embête un peu car on a le luxe d'avoir un texte tout en Français sur cette dernière....

Cette couverture est vraiment plus belle que l’originale, ça c’est sûr, néanmoins ça m’embête un peu car on a le luxe d’avoir un texte tout en Français sur cette dernière….

 

 

Bonus

Je ne sais pas pourquoi, mais à part du coffret il y avait ce tapis de souris, un manque de place? Je ne vais pas m’étendre dessus, il fait la taille d’un tapis de souris classique.

un bon Otaku pervers aurait sûrement apprécié un peu de rembourrage pour le plaisir des yeux et du poignet.

un bon Otaku pervers aurait sûrement apprécié un peu de rembourrage pour le plaisir des yeux et du poignet.

Quoi qu’il en soit, un ultime goodies, on crache pas dessus.

 

Conclusion

Inutile de tourner autour du Prinnie, cette Rosen Queen’s Finest Edition est bien assez complete pour justifier son prix: Des bonus physiques, en quantité, en qualité, originaux et variés; n’en jetez plus il y a tout ce qu’il faut pour tout bon collectionneur ou amateur de la série Disgaea.
Un must have, Dood!