Salut les kiki ! On change un peu les habitudes aujourd’hui ! En effet, en plus des unboxing de jeux récents, j’avais aussi un forte envie de vous faire découvrir des unboxing retro.

Ha ! Cette belle époque où nous étions livrés à nous même, dépendants des journaux à 30fr, du bouche à oreilles et de 2 jeux par an, Anniversaire et Noël; et surtout notre esprit de déduction quant à la visualisation seule d’une jaquette nous permettait de déterminer si oui ou non nous allions franchir le pas.
Pas évident de choisir dans de telles conditions, entre bonheur et déception, le mur était aussi fin que du papier à cigarette.

Et pour ce premier retroboxing, j’ai choisi de coller à l’actualité, Konami ayant rouvert les vannes cette semaine, je vous propose de s’atteler à Suikoden sur Playstation.

Jeu sorti le: Avril 1997

Sur: Playstation

Prix public: entre 350 et 400 Francs

Test JV.com 17/20: http://www.jeuxvideo.com/articles/0001/00013110-suikoden-test.htm 

Mi-1997. La Playstation approche tout doucement de ses 2 ans d’existence en France. Malgré le raz de marée qu’elle commence à créer, les RPG sont rares, du moins chez nous. Final Fantasy VII ne changera la vie des gamers qu’à la fin de l’année et en attendant il faut bien nourrir la bête.

Kiki, lycéen assidu et talentueux faisait l’école buissonnière. Il est content, il a réussi à dégoter les 350fr nécessaires à l’obtention d’une nouvelle sombre galette. Kiki est organisé ; de façon à multiplier les plaisirs, une réunion de crise doit urgemment se mettre en place pour déterminer avec sa bande de geeks loubards vierges qui achètera quoi et qui prêtera quoi à qui et quand (vous suivez ? Moi non.).
Rendez-vous bar de la place –stop- Piécette hexagonale dans le babyfoot –stop- Fait voir ton DM que je le recopie –stop- T’as vu la moustache de Végéta dans DBGT ? –stop-

Entre 2 gamelles, le climax final countdown fait enfin son apparition, il ne reste plus que 2 jeux à choisir. Qui achètera donc ce fameux Suikoden dont on sait finalement si peu de chose?

Et, vous le savez, je ne suis pas facile à amadouer et la réponse coule de source compte tenu du titre de cet unboxing ; c’est dans un élan de courage, un genkidama solidaire, une force qui brule tout au fond de toi, et l’espoir qu’un jour tu nous rendra la joie que Kiki plonge son acné dans….

Belle coupe Kiki

BEN OUAIS ET ALORS?  

La jaquette avant

La jaquette est juste sublime. J’adore les jaquettes qui utilisent le blanc majoritairement. Ça pète. Ça pète grave. On retrouve souvent cette utilisation de couleur très simple chez les Final Fantasy, chez Suikoden cela lui sied très bien.

La légende en image

L’image centrale nous montre un aperçu des personnages que nous pourront rencontrer et contrôler, avec le logo konami en noir en dessous. J’en compte 16 sur cette jaquette pour ma part, et vous? Pour celles et ceux qui ne le savent pas, Suikoden permet de recruter jusqu’à 108 personnage différents dans son équipe! Dantesque.
L’écriture rouge du titre, sous titré judicieusement en japonais par le même nom, est mis en valeur par ce fond neutre.

La jaquette arrière

La jaquette arrière est multilangue, plutôt une bonne nouvelle de nos jours, cela permet au futur acquéreur de rechercher le jeu à un niveau Européen. 3 Images in-game viennent agrémenter le texte que je vous laisse lire tranquillement, mais il est à noter que dans le pitch présenté il est précisé “tout le texte apparaissant sur l’écran est en Anglais”… futée la police minuscule pour distraire les gens que ne le maitrise pas 

Le CD

Rien à rajouter pour le CD en lui même, si ce n’est que l’on revoit le même artwork que la jaquette avant, en noir et blanc cette fois dans une définition plus que douteuse. Bof.

Vandal Hearts <3 <3

La notice

Les notices … ça vous manque ? Moi oui :[

La notice est multilangue, forcément, le Français monopolise 21 pages sur 89. Cette dernière n’est pas colorisée, mais cependant pas avare en informations.
La page 3 nous annonce, contrairement à la notice en elle même, la couleur. L’histoire nous est contée comme on conterait à un enfant de 5 ans Le Petit Poucet sans les moment gores.

Passons sur les commandes pour nous retrouver page 15 avec les diverses runes que l’on pourra récupérer dans le jeu.

On enchaîne ensuite sur la présentation de divers protagonistes, 42 pour être précis. C’est peut être un signe, mais il en manque beaucoup…

Et là, miracle! Car page suivante on a enfin le reste de la potentielle équipe que l’on va pouvoir se constituer dans le jeu! Très succinct néanmoins puisque nous avons uniquement l’étoile et le nom correspondant. C’est quand même pas mal!

Les étoiles sont là

Conclusion

Suikoden aura marqué un tournant dans le jeu vidéo chez Sony. Peu connu du commun des mortels, ce précurseur des RPG made in Playstation fait cependant office de référence dorénavant. Ses suites, très inégales (hormis un Suikoden 2 de très très haute volée) ne nous offrirons malheureusement pas toutes l’honneur de leur présence sur le territoire. Une fois n’est pas coutume, nous aurons eu tout le loisir de nous délecter des opus 1, 2, 4 et 5, le 3 restant cantonné au Japon et au pays de l’oncle Sam. Triste.

J’espère que ce retroboxing vous a plu ! En tout cas, je vous attends sur le forum pour en discuter !